La non-violence face au terrorisme

Une alternative pour rompre la spirale de la violence ?

La non-violence reste pour beaucoup assimilée à un pacifisme béat, à une posture naïve, donc potentiellement dangereuse quand le terrorisme a déjà frappé. Pourtant, au regard de l’engrenage destructeur de la haine, il semble aujourd’hui crucial de considérer l’idée d’une réponse non-violente.

Partant des événements récents, l’auteur propose d’analyser les racines du terrorisme actuel. Il interroge aussi les réactions sécuritaires ou guerrières que les États démocratiques opposent à cette menace, qui ne vont pas sans risques dès lors qu’elles déstabilisent durablement nos sociétés.

Dans cette perspective, ce livre invite à ne pas tomber dans les pièges tendus par le terrorisme mais plutôt à reconquérir notre pouvoir d’agir contre la haine.

Pour sortir de l’enlisement et éviter la surenchère meurtrière, la non-violence est en mesure d’inspirer des réponses crédibles et responsables en contexte de crise et pourrait, à ce titre, faire partie des solutions face à la radicalisation violente et au terrorisme.