Semences : une histoire politique

Amélioration des plantes, agriculture et alimentation en France depuis la Seconde Guerre mondiale

, ,

Depuis quelques années, la contestation des organismes génétiquement modifiés (OGM) a jeté en pleine lumière des questions qui, jusque-là, n’avaient guère mobilisé l’opinion publique. D’où proviennent les variétés de légumes, de fruits et de céréales que nous consommons ? Est-il légitime qu’elles fassent l’objet de formes restrictives de propriété intellectuelle ? Le « progrès » passe-t-il nécessairement par l’homogénéisation génétique des plantes cultivées au détriment de la biodiversité ? L’agriculture industrielle ne rend-elle pas les paysans dépendants des grandes firmes semencières et agrochimiques ? Cet ouvrage révèle comment certains choix particuliers ont été faits dans le passé et présente les multiples voies alternatives qui s’ouvrent aujourd’hui en matière de sélection variétale : agricultures écologiques, semences paysannes… autant de moyens qui permettent d’« innover autrement ».

Presse

Presse

L’ouvrage est cité dans le numéro de l’automne 2015 par Pierre Rivière dans la revue La Garance voyageuse.

L’ouvrage est cité dans le dossier « Faire vivre la diversité des blés » dans la revue Silence (n°464 de février 2018).