Repenser la monnaie

Transformer les territoires, faire société

Monnaies locales citoyennes en France, LETS au Canada et en Grande-Bretagne, banques de temps en Italie et en Grande-Bretagne, Accorderie au Québec, Ithaca Hour aux États-Unis, Chiemgauer en Allemagne, banques communautaires de développement au Brésil, il existe aujourd’hui pas moins de 5 000 monnaies sociales et complémentaires dans plus de 50 pays de par le monde.

Si ces monnaies émergent dans des contextes de vulnérabilité, voire de crise économique, sociale ou environnementale, elles parviennent parfois à durer et à se faire reconnaître par les autorités politiques locales qui voient dans leur usage un moyen de soutenir une certaine dynamique de développement territorial. Marie Fare explore dans cet ouvrage les possibilités offertes par ces monnaies, qui permettent de doter les territoires d’une richesse, et qui sont aussi le symbole de la réappropriation d’un droit kidnappé par les autorités économiques. La monnaie est et doit rester un commun, mis au service d’un développement territorial durable.

Vidéo « Monnaies, monnaies, monnaies ! » #DATAGUEULE30

Presse

Presse

« Le sardex, une petite monnaie qui monte » : l’ouvrage est cité dans la bibliographie de cet article qui a reçu le prix du meilleur article financier 2017.

« Des monnaies locales, pour quoi faire ? » : Marie Fare est citée dans le magazine Essentiel santé.

Lire la présentation de l’ouvrage dans Alternatives économiques.

Lire la présentation de l’ouvrage dans la revue Études.