Le pouvoir subversif des communs

,

Alors que le monde d’aujourd’hui est confronté aux risques de rupture climatique et de pénuries énergétiques, ce livre ose imaginer comment d’innombrables actes de partage, libres, justes, et vivants, peuvent construire une nouvelle culture et une économie politique révolutionnaire. Il se donne un objectif ambitieux : celui de conceptualiser les communs en tant que système social. S’inspirant des travaux de Christopher Alexander, les auteurs s’attachent à décrire les communs comme une forme sociale intemporelle qui échappe à l’ontologie de l’individualisme et de l’économie de marché moderne. En s’appuyant sur des exemples concrets de pratiques des communs à travers le monde, depuis les forêts communautaires de l’Inde et les communes urbaines d’Italie, jusqu’aux soins infirmiers de quartier aux Pays-Bas, David Bollier et Silke Helfrich démontrent que les communs constituent un système social dynamique et créatif, vivant de l’ingéniosité quotidienne, des valeurs coopératives et des traditions. Ils en profitent pour développer un appareil théorique décrivant de manière fine et détaillée un ensemble de modèles de l’action en commun qui permettent de réaliser ce qui est utile et juste et de dessiner ainsi un terrain d’émancipation.