Suivez-nous ! Twitter - Facebook - Google+
Infolettre : abonnez-vous !

L’eau, un bien public

Alternatives démocratiques à la privatisation de l’eau dans le monde entier
Olivier Hoedeman, Satoko Kishimoto

Cet ouvrage démontre la nécessité de revenir à une gestion publique de l’eau, en faisant d’abord un état des lieux des processus de privatisation de par le monde, de leurs conséquences et de leurs échecs, ainsi que des diverses formes de résistance que ces processus ont rencontrées et suscitées. Les auteurs relatent ensuite quelques expériences réussies aussi bien au Sud qu’au Nord, expériences qui reposent souvent sur la mobilisation citoyenne et sur des processus de démocratie participative. Des leçons tirées de ces expériences, les auteurs tirent quelques grands principes pour renforcer la gestion de l’eau comme bien public.

Cet ouvrage a été traduit de l’anglais et de l’espagnol par Stéphanie Bourdin.

Le site du Corporate Europe Observatory (CEO)
Le site du Transnational Institute (TNI)
Le site de Ritimo
Le site de la Fondation France Libertés


Acheter ce livre en ligne :
Sur Decitre.fr

Biographie des auteurs

Olivier Hoedeman est le coordinateur des recherches et des campagnes du Corporate Europe Obseratory (CEO), un groupe de la société civile basé à Amsterdam et Bruxelles qui vise à contrer les menaces pesant sur la démocratie, l’équité, la justice sociale et l’environnement du fait du pouvoir politique et économique des grandes entreprises et de leurs lobbies.

Satoko Kishimoto coordonne le projet Water Justice du Transnational Institute (TNI), un institut sur la politique internationale basé à Amsterdam. Ce projet vise à promouvoir des alternatives à la privatisation de l’eau.

Prix : 24 €


Préface : Avec l’assistance pour l’édition française de Pauline Lavaud (France Libertés) et d’Olivier Petitjean (Ritimo)
Date de parution : janvier 2011
Nombre de pages : 322
ISBN : 978-2-84377-158-3
EAN13 : 9782843771583
ECLM : DD184
Suivez-nous sur  Facebook Twitter